Se marier à New York : conseils et bons plans

Céline, pétillante jeune femme, a fait le choix de se marier à New York. Elle vous délivre son expérience, ses conseils et ses bons plans.

Se marier à New-York est-ce facile ? Comment gérer la crise familiale qui risque de poindre à l’annonce d’un mariage à l’étranger ?

Céline a été l’une de mes clientes cet été et son enthousiasme plus que communicatif sur son projet de mariage à New York a éveillé ma curiosité – ainsi que mon envie de boucler mes valises pour un séjour dans la grande pomme !

Céline a pris énormément de plaisir à se remémorer ces délicieux moments et vous parle de son expérience en vous donnant de nombreux – et précieux – conseils si vous aussi vous avez décidé de vous marier à New York ;)

se marier a new york bouquet de mariee tissu bijou dentelle strass cristal Mademoiselle cereza 1

Notre pétillante mariée New Yorkaise a joué le jeu de l’interview et je suis certaine qu’elle se fera un plaisir de répondre à vos questions si vous souhaitez planifier votre mariage à New York ou dans toute autre ville des Etats-Unis

Bonjour Céline :)

Pourquoi avoir choisi de vous marier à New-York ? Pourquoi les Etats-Unis et pourquoi cette ville en particulier ?

Le plus paradoxal c’est que nous ne souhaitions pas particulièrement nous marier. Arnaud ayant déjà connu l’échec d’un premier mariage et moi refusant les stéréotypes du mariage traditionnel, cela ne faisait pas partie de nos préoccupations.
Au bout de 11 ans de vie commune, l’idée a commencé à mûrir lorsque notre fils est rentré en maternelle : le fait de ne pas porter le même nom que lui me gênait quelque peu. Nous n’étions pas contre l’idée mariage mais pas comme celui que nous pouvons voir dans certaines émissions TV et nous avions tellement vu de couples d’amis souffrir et se déchirer lors de l’organisation de leur mariage à cause d’éléments extérieurs, qu’il nous était inconcevable de subir la même chose. Pour nous, le mariage est synonyme de bonheur, à l’image du couple et non organisé par ou pour les autres dans l’angoisse et le stress.

Il y a 3 ans, Arnaud devait se rendre à New York pendant une semaine pour raisons professionnelles et il m’a fait la surprise de l’accompagner. A son annonce, je vous avouerai que je n’ai pas sauté de joie : moi qui déteste Paris où je m’y sens oppressée, pourquoi irai-je dans une ville puissance 10 ?!
Pourtant, une fois les pieds posés sur le sol de cette grande pomme, il y a quelque chose qui vous prend et qui ne vous quitte plus : vous êtes comme emporté par cette ville en constante effervescence et on s’y sent merveilleusement bien, comme si on y avait toujours vécu : un sentiment que je n’avais jamais ressenti jusqu’alors même dans ma propre ville.
Nous avions l’impression que ce lieu nous ressemblait, à l’image de notre couple passionné : enchanteur et tumultueux à la fois.
Ce fut aussi l’occasion de retrouver des amis qui ont construit leur vie là-bas et que nous n’avions pas revu depuis des années, notamment un très bon ami de fac que je n’avais pas revu depuis 10 ans et qui m’a fait l’honneur d’être mon témoin.
Mon niveau d’anglais se résumant à “Bryan is in the kitchen”, grâce à eux je me suis sentie très vite à l’aise où finalement les français en minorité se connaissent tous ou par personnes interposées. Le fait de se marier avec quelques invités et non complètement dans l’anonymat avait aussi un côté rassurant pour moi.
Nous aurions très bien pu choisir un château de la Loire ou une île paradisiaque pour notre mariage mais New York nous semblait comme une évidence par tout ce que cette ville représente : c’est tellement NOUS.

se marier a new york bouquet de mariée tissu éternel bijou dentelle strass cristal cereza 2

Pourquoi se marier “si loin” lorsqu’on réside en France ?

D’abord pour fuir toutes les contraintes qu’engendre l’organisation d’un mariage dont on peut difficilement échapper et aussi, parce-que New York est un endroit où tout est possible. Vous pouvez vous marier où vous voulez : dans une chapelle, dans la rue, en haut d’un building, dans un parc… On s’adapte à toutes vos envies ! Le rêve américain demeure. 

Comment vos familles ont-elles réagi à l’annonce de votre mariage à New York ? Cela a-t-il été simple à gérer ou avez-vous dû faire appel à des trésors de diplomatie ?

Euh… Christelle vous abordez là un sujet sensible qui risque de réveiller une rancoeur tout juste enfuie si je montre votre article à mes parents et beaux-parents :-D  lol !
Pas très bien je vous avouerai … Nos parents ont une image très conventionnelle du mariage et étant fille unique, il était encore plus difficile de le faire comprendre à ma maman qui rêvait de participer et de s’investir dans l’organisation.
“Vous êtes complètement fous ! Egoïstes ! ” voici les principales réactions à l’annonce de notre mariage à NY.
Après réflexion car nous comprenions leur réaction, nous avons voulu les inviter au voyage mais leur refus fut tout aussi catégorique “Non, non et re non ! vous nous ferez jamais monter 8h dans un avion ! ” Nous n’avons donc pas insisté et après tout, ce mariage nous le faisions pour NOUS, qu’ils le veulent ou non… Finalement, ce fut une très bonne chose car nous étions totalement libres une fois là-bas.
Pour calmer les foudres, nous avons décidé de faire la cérémonie civile à New York et d’organiser ultérieurement la cérémonie religieuse en France, ce qui finalement contenta tout le monde mais ce qui signifiait par conséquent DEUX mariages à organiser ! mais il le fallait pour assurer la sérénité de cette famille.

Organiser son mariage à New York : plaisir de chaque instant ou parcours du combattant ?

Sans aucune hésitation : plaisir de chaque instant et je rajouterai d’une facilité déconcertante !
Allez, je vais être large au niveau du délai car nous avons pris notre temps pour l’organisation : 2 mois mais en réalité, si nous avions fait les choses plus rapidement, en 1 mois voir en quelques semaines, tout aurait été bouclé avec les professionnels new yorkais.
Les prestataires sont très réactifs et professionnels, c’est l’état d’esprit à l’américaine : efficacité ! Ils répondent à vos mails dans l’heure et vont se plier en 4 pour vous satisfaire. C’est tellement facile de conclure avec eux que cela donne parfois l’impression que c’est improvisé et que vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise surprise le jour J. Pourtant, malgré les apparences, tout est sous contrôle, rien ne leur échappe.

Le parcours du combattant fut surtout du côté de l’administration française afin de faire reconnaître légalement notre mariage en France : un dossier énorme à constituer 6 mois à l’avance, avec une procédure et des délais à respecter.

se marier a new york central park bouquet de mariée tissu bijou dentelle strass cristal cereza 3

 

Avez-vous quelques astuces à partager avec les couples qui sont séduits par cette idée ?

N’hésitez plus et foncez !!! Vous ne le regretterez pas car ce jour sera le VOTRE, vous le vivrez à deux à 200%. Vous ne serez pas stressés par une quelconque organisation et vous profiterez d’un endroit magique hors normes.
Les filles, ne renoncez pas à porter une robe longue de mariée car une fois pliée, elle tient parfaitement dans une valise cabine.
Préférer une période comme le printemps (avril, mai, juin) ou le mois de septembre car c’est un climat continental : il fait très froid en hiver et très chaud en été.
Les new-yorkais adorent les “wedding” et vous couvriront de “Congratulations !” dans la rue. Je me souviens que les voitures klaxonnaient et que les gens se faisaient photographier avec nous.
Ayant eu des demandes de passionnés de NY, j’ai partagé mon expérience et mes conseils sur un blog http://se-marier-a-nyc.over-blog.com/
Je pense que des futurs mariés pourront y trouver de bons tuyaux.

Céline : bouquet de mariée "Louise"

Céline : bouquet de mariée “Louise”

 Est-il aisé de trouver des prestataires sur place ? Je pense à votre mise en beauté, coiffure et maquillage, les trucs de fille :)

Très facile car à New York (tout comme partout aux USA), l’esthétisme est de mise et une vraie new yorkaise qui se respecte soigne énormément son apparence notamment en se faisant manucurer les ongles plusieurs fois par semaine : la manucure est un art de vivre là-bas.
Tous les quartiers regorgent de petits instituts de beauté qui regroupent souvent tous les services : coiffure, maquillage, manucure… Au premier abord, ils ne paient pas de mine mais la qualité du service est remarquable.
Je profite de chaque séjour à New York pour faire une manucure, chose que je ne fais jamais en France : à 10$ (environ 8€), on aurait tort de s’en priver.
L’extension de cils est aussi très courante : encore peu répandue en France (et très chère), elle est même comprise dans le forfait maquillage de la mariée. On vous pose un à un des faux-cils qui durent plusieurs jours : un vrai regard de biche !
Par-contre, le service “coiffure” est plus cher qu’en France, voir très cher… Je conseille de faire sa coupe ou sa couleur avant de partir car un shampoing/coupe/mèche/brushing atteint vite 200 $ minimum.

L’après-cérémonie à New York : qu’aviez-vous organisé et que conseilleriez-vous aux futurs mariés ?

Après avoir échangé nos voeux (in english, please) devant le marriage minister à Central Park, nous avons improvisé un vin d’honneur avec nos invités sur un rooftop : c’est un bar situé sur une terrasse tout en haut d’un building qui offre une vue panoramique sur la ville. Profiter du coucher de soleil en surplombant la ville fut un moment magique.
New York offre des milliers de possibilités : ne prévoyez rien, improvisez et profitez !

De retour en France, avez-vous organisé une deuxième cérémonie de mariage ?

Oui, la cérémonie religieuse comme énoncée plus haut. Nous n’avons pas échappé au stress de l’organisation du mariage traditionnel à la française. Au début, nous voulions quelque chose de simple avec peu d’invités et finalement les choses ont pris de l’ampleur au fil des mois, on s’est pris au jeu malgré nous. D’abord parce qu’on s’aperçoit que pour contenter les intérêts des uns et des autres, il faut faire des concessions et qu’ensuite vos valeurs morales et vos repères qu’on vous a inculqués depuis votre naissance vous rattrapent.
En gros, c’était “Fini de s’amuser à NY, maintenant il faut passer aux choses sérieuses !”
Même s’il y a beaucoup de choses dont on aurait pu se passer et que NOTRE mariage sera toujours celui du 14 juin 2014 à NY, nous le regrettons pas car nous avons profité d’un merveilleux moment avec les gens qu’on aime.
Euh… et aussi parce que j’ai compris la cérémonie et que j’ai pu échangé mes voeux de mariage sans baragouiner un anglais incompréhensible ! Mais à chaque séjour à NY, je m’améliore…  :-D

Justement : quelles sont les différences entre les prestataires français et les prestataires New Yorkais ?

Les différences sont énormes, c’est un fossé !
En France, j’ai eu l’impression que tout était compliqué à organiser. Nous sommes tombés sur des prestataires pourtant dits “réputés” qui nous ont donné l’impression de ne pas vouloir travailler : ils ne vous rappellent pas, il faut constamment les relancer pour avoir des nouvelles, il faut se plier à leurs exigences ou à leurs restrictions,  c’est déconcertant…

Comment vous est venue l’idée de faire confectionner votre bouquet de mariée en tissu ?

Avant d’avoir trouvé la robe, je ne me posais pas trop la question du bouquet, je me disais que cela viendrait naturellement par la suite et finalement en découvrant les créations de Cereza, ce fut comme une évidence : mariage peu commun alors bouquet également peu commun, et l’idée de le faire confectionner sur mesure et de le garder éternellement m’ont complètement séduite.
De plus, si j’avais fait réaliser un bouquet par un fleuriste à NY (qui coûte d’ailleurs très cher…), j’aurai dû le laisser sur le sol américain car c’est interdit à la douane. Votre bouquet a beaucoup étonné et séduit les new yorkais qui n’ont pas ou peu le goût du “fait-main”.

bouquet de mariage dentelle original ivoire gris parme strass cristal cereza deco 8

 

Vous voulez bien raconter aux futures mariées comment s’est déroulée la confection de votre bouquet de mariée ?

Je tenais à ce que le bouquet soit en parfaite adéquation avec la robe, il fallait donc respecter les matières qui la composaient. Ma robe étant essentiellement composée de dentelle et de tulle, il fallait mettre en avant ces deux tissus. Mes accessoires en cristal de Swarovski (serre-tête et ceinture de chez Pronovias) qui réhaussaient le tout devaient également apporter une touche finale à ce bouquet.
Je voulais également une touche de couleur mais mon cher et tendre m’a fait tournée chèvre car monsieur voulait porter un noeud-papillon assorti à mon bouquet mais mes couleurs initiales ne lui plaisaient pas. Finalement, notre choix s’est porté sur le parme, un joli compromis entre le rose et le violet, et monsieur sur un noeud-papillon de couleur… noire. Grrr ! Quand on dit que les femmes sont compliquées…
Vous avez su, Christelle, parfaitement trouver la bonne association de tous ces éléments et votre idée d’intégrer des chutes de dentelles de la robe à l’intérieur des fleurs et autour de la tige était vraiment génialissime !
Les difficultés rencontrées furent la couleur ivoire de la robe car au départ, la boutique ne m’avait pas donné le bon échantillon et trouver la bonne nuance de strass car les cristaux de la ceinture étaient montés sur des chatons argent ce qui donnait l’impression qu’ils étaient gris. Après avoir résolu et compris ces problèmes, tout s’est naturellement et rapidement enchaîné.
J’ai beaucoup apprécié Christelle votre sens de la communication : vous me teniez régulièrement au courant de sa confection tout en me demandant mon avis.

bouquet de mariage dentelle original ivoire gris parme strass cristal cereza deco 9

Qu’avez-vous ressenti en découvrant votre bouquet “en vrai” ?

J’ai pleuré ! :-)  je suis une vraie fille car j’avais enfin devant moi la concrétisation de plusieurs mois de travail et d’échanges tellement agréables avec vous Christelle : il était encore plus beau qu’en photo ou tout ce que j’avais pu imaginer ! Je l’ai préservé (et aujourd’hui encore !) comme une relique jusqu’au mariage “Mon précieuuux…”. Ce fut aussi mon premier accessoire de mariée que j’ai eu entre les mains et c’est à partir de cet instant que j’ai pris conscience que j’allais me marier.
Aujourd’hui, je cherche un moyen pour en profiter au quotidien, en souvenir de ce merveilleux moment : je souhaite trouver une cloche en verre afin d’y mettre le bouquet et en faire un élément de décoration dans notre chambre, comme on le faisait avec les bouquets de mariée dans l’ancien temps.

Même si le bouquet fut comme le saint graal en ouvrant le colis (et tout était magnifiquement bien présenté) il y a une petite attention de votre part qui m’a particulièrement touché : le petit sachet de parfum d’armoire à la vanille gourmande que j’ai accroché à la housse de ma robe de mariée dès qu’elle est arrivée. Elle s’est imprégnée de cette délicieuse odeur qui ne m’a pas quitté durant ces derniers mois. Aujourd’hui, quand je la sens, toutes les images de mon ou plutôt de “mes” mariages ressurgissent. C’est un peu ma petite madeleine de Proust .  :-)

 Le mot de la fin ? Que referiez-vous à l’identique, que changeriez-vous ? Et quels conseils partageriez-vous avec les couples qui souhaitent se marier à New York ?

Pour le mariage à NY, nous ne changerions RIEN, strictement rien ! Tout fut parfait et même au-delà de tout ce que nous avons pu imaginer. Si la machine à remonter le temps existait, je voudrais revivre ce moment qui est passé beaucoup trop vite.
FONCEZ !!! Ne vous posez pas de question ! La distance n’est en rien un obstacle. Ce moment sera pour vous, rien qu’à vous et personne ne pourra vous le gâcher.
Pour le mariage en France, je ne suis pas sûre, je pense que nous y réfléchirions à deux fois…

Vos bonnes adresses en France ?

Bien-sûr, je vais parler de mes prestataires français qui m’ont accompagnée tout au long de cette aventure.
Je pense ne plus à avoir à me marier (mais on n’est jamais sûre de rien…) mais je retournerai volontiers dans la boutique Ophélie Mariages à Orléans qui a été à mon écoute de chaque instant, que ça soit pour le mariage à NY que pour le mariage en France. On y trouve toutes les robes : de la robe toute simple jusqu’à la robe créateur, il y en a pour toutes les bourses et on est toujours accueilli comme une princesse. Ma robe Cymbeline a complètement été revue par rapport au modèle initial pour correspondre à mes attentes.

Pour les accessoires, et là je n’attendrais pas de me remarier, je conseille sans hésitation La Cerera sur la Déco : vous êtes la meilleure Christèle dans votre domaine : votre sens de l’écoute, votre créativité et votre qualité de réalisation font que vos créations sont uniques et que chaque femme est unique. Vous méritez d’être connue et votre travail reconnu au-delà des frontières !

L’alliance d’Arnaud a été crée par Hélène Quidet, créatrice de bijoux et revendeuse de bijoux anciens à Orléans. Mon alliance composée de diamants montés sur platine date des années 1920 : je n’ai jamais retrouvé le charme et le savoir-faire de cette époque chez les joailliers d’aujourd’hui. Elle est assortie à la bague de fiançailles de ma grand-mère et je suis honorée de porter un bijou qui a eu une histoire et de lui donner une seconde vie. Je pense que la vieille dame qui l’a portée serait heureuse de savoir que sa bague a fait le bonheur d’une jeune mariée. Je suis très attachée aux valeurs symboliques des choses.

Au quotidien, je privilégie mes petits commerçants de quartier, je fréquente peu les grandes enseignes de mode. Ils ont des produits originaux, de qualité et à des prix abordables. Ils sont toujours à l’écoute et savent ce que j’aime et ce qui me va. J’aime le côté humain dans l’aspect commercial.

bouquet de mariee bijou éternel dentelle strass cristal ivoire parme gris cereza deco

 

Vos bonnes adresses à New-York ?

Je n’ai pas vraiment de bonnes adresses à New York car c’est une ville qui bouge constamment. Des boutiques se ferment tandis que d’autres s’ouvrent : d’un séjour à l’autre, je ne retrouve jamais les mêmes.
J’adore faire les boutiques de Spring Avenue où on y trouve toutes sortes de magasins de vêtements, de chaussures, de sacs… L’euro étant plus fort que le dollar, vous économisez 20 à 30% par rapport au prix pratiqué en France. En plus, les magasins proposent toujours des soldes ou des promotions, il est difficile d’en sortir sans rien acheter. J’ai encore un peu de mal avec la mode américaine qui est loin de nos repères à la française : je confirme la France est bien le pays de la mode et de l’élégance .
Toujours un passage obligé au Century 21 où on y trouve tous les grandes marques sur 4 étages à des prix défiants toute concurrence : les boutiques renouvellent sans arrêt leurs stocks et se débarrassent de leurs invendus : on peut y acheter un sac Chloé ou des chaussures Miu Miu à des prix extrêmement intéressants.
Chez Levi’s où vous trouvez tous les modèles de jeans à des prix parfois dérisoires (20$). Pratiquant le fitness, j’en profite aussi pour acheter des vêtements de sport chez Nike ou Adidas : des articles très originaux (j’adore les couleurs flashy pour faire du sport) qui ne sont pas encore sortis en France et moins chers que dans notre pays.
New York est le paradis du shopping et l’enfer de la carte bleue. Nous avons pris pour habitude de partir la valise vide.
Un autre endroit mais très différent dont je pourrais difficilement me passer : Central Park. Que ça soit en hiver ou en été, j’adore marcher, flâner dans les allées et donner des nuts aux écureuils qui accourent vers vous. C’est un monde à part où pendant un moment on échappe à la folie de cette ville qui n’est jamais très loin.

se marier a new york central park bouquet de mariée tissu bijou dentelle strass cristal cereza 4

NEW YORK sky line 2

NEW YORK 5è avenue

NEW YORK statue de la liberté

 

Un grand merci à Céline pour ses partages et son enthousiasme communicatif ♥

Nous espérons toutes les deux que cet article vous a aidé dans votre organisation de mariage à New York.

Cet article vous aura décidé à franchir le pas ?

Vous aussi vous vous êtes mariée à New York ou dans une ville à l’étranger ? Venez partager votre expérience et vos bons plans en commentaire !

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

  1. Laetitia says:
    Je me marie justement à NY en juin et cet article me rassure encore plus sur ce choix. En ce moment je suis en pleine interrogation sur le bouquet justement et je n’arrive pas à me décider entre les fleurs en tissu et les fraîches.
    Je suis aussi en pleine hésitation sur le choix du lieu de la séance photo, Brooklyn bridge et son quartier ou Central Park ??
    • Cerise says:
      c’est un choix très personnel le bouquet de mariée, Cela dépend de tellement de choses : les goûts, des envies et si on souhaite garder son bouquet ensuite … Et pourquoi pas plusieurs lieux pour la séance photo ? A voir selon ce que propose le/la photographe qui a peut-être aussi d’autres lieux magiques à conseiller ;) Bonne préparation de mariage à New-York Laetitia ♥

Laisser un commentaire